Fribourg va-t-elle bientôt ravir à Neuchâtel le statut de 3e ville romande, en montant à 75 000 habitants, soit l’équivalent de Saint-Gall? Cette taille devrait permettre au chef-lieu de peser entre les deux pôles d’attraction que sont Berne et l’Arc lémanique. C’est tout l’enjeu du vote consultatif du 26 septembre sur la fusion du Grand Fribourg. Le processus est d’une ampleur inédite, avec l’instauration d’une Assemblée constitutive en 2017 et pas moins de neuf communes engagées, dont la première localité du canton (Fribourg) et la troisième (Villars-sur-Glâne), mais aussi Avry, Belfaux, Corminbœuf, Givisiez, Granges-Paccot, Marly et Matran. Soutenu par une large frange des autorités politiques, le projet suscite un débat passionnel.