Depuis le 7 novembre dernier, les cas de vol par effraction sont passés de deux à 35 par semaine dans les habitations individuelles, annonce ce matin la politique cantonale fribourgeoise. Ces cambriolages se sont produits dès la tombée de la nuit et en soirée.

Ces cambriolages sont souvent le fait d’une criminalité balkanique ou moldave et «l’on peut supposer que les malfrats agissent en bande», souligne la police dans son communiqué. Parmi les butins emmenés se trouvent de l’argent en espèces, des petits appareils électroniques et d’autres objets de valeur.

Les régions les plus touchées sont le Lac et la Sarine, avec respectivement 33 et 30 cas enregistrés entre le 7 novembre et le 11 décembre. Selon la police, «cette augmentation exponentielle dans le canton de Fribourg s’inscrit dans la tendance des cantons de Vaud et de Genève, où la hausse se montre également préoccupante».