Ce mardi matin 30 avril, de nombreux fonctionnaires fribourgeois vont s’arrêter de travailler entre 9 et 10 heures pour protester contre la réforme de la Caisse de prévoyance du personnel de l’Etat de Fribourg (CPPEF). Un débrayage d’une heure, mais qui, à l’échelle de ce canton d’habitude plutôt conservateur, apparaît comme une petite révolution.

«Une mobilisation de l’ensemble de la fonction publique est une première», se félicite Gaétan Zurkinden, le secrétaire régional du Syndicat des services publics (SSP) Fribourg, qui mène l’action conjointement avec la Fédération des associations du personnel du service public du canton de Fribourg (FEDE). On débraiera donc dans les écoles, sur les différents sites de l’hôpital cantonal, ainsi que dans les services de l’Etat.