Le feuilleton judiciaire du policier «fatigué» à Fribourg ne connaîtra pas de nouvel épisode, relate l’ATS. Le procureur général a renoncé à faire recours contre l’acquittement de ce haut gradé de la police de sûreté et de deux agents de la police cantonale. Pour mémoire, soupçonné de conduite en état d’ébriété ou d’incapacité, le cadre supérieur a été acquitté le 9 septembre, au bénéfice du doute, par le juge de police de l’arrondissement de la Sarine. Les deux gendarmes l’ayant contrôlé sans le faire souffler dans le ballon ont été acquittés de l’accusation d’entrave à la justice pénale. Le juge n’avait clairement pas suivi le procureur général. Ce dernier avait requis 20 jours-amende avec sursis contre le commissaire pour avoir conduit en état d’incapacité ainsi que 30 jours-amende et 40 contre les deux gendarmes pour entrave à la justice. Après examen des considérants du juge de police, le procureur général Fabien Gasser a décidé de renoncer à interjeter un recours, a indiqué le Ministère public lundi dans un communiqué de presse. Selon lui, il ne se justifie pas de faire durer cette procédure au-delà des presque trois ans déjà écoulés, «les chances de succès d’un recours étant pratiquement inexistantes, vu la portée du principe du bénéfice du doute». Sur le plan pénal, cette longue saga commencée vers 04h00 du matin le 7 novembre 2008 est donc terminée.