Fribourg aura une nouvelle loi sur l’énergie. Pour ce faire, le gouvernement cantonal a écouté la volonté populaire et exclu du projet législatif l’abandon programmé des chauffages électriques.

Le nouveau texte adopté par le Conseil d’Etat reprend celui qui avait été battu dans les urnes le 25 novembre. Constatant que seule la disposition sur les chauffages était contestée, le Collège a biffé l’interdiction envisagée. Il s’en remet par ailleurs à la stratégie mise en place par la Confédération.

De manière résumée, les principales modifications de la loi portent sur l’exemplarité de l’Etat et des communes, sur l’assainissement de l’éclairage public d’ici 2018, sur la planification énergétique des communes, sur la réalisation d’un certificat énergétique pour les bâtiments à construire ou lors d’un changement de propriétaire. Le projet prévoit aussi l’interdiction des chauffages en plein air, l’utilisation des énergies renouvelables pour les nouvelles productions d’eau chaude sanitaire, l’alimentation des installations de production de froid de confort par des énergies renouvelables ainsi que des conventions à passer avec les gros consommateurs de chaleur ou d’électricité.