Projet immobilier

Fribourg va bientôt disposer d’une maison des médias

Un vaste complexe réunissant radio, télévision et internet sera inauguré à la fin de l’année. Un projet ambitieux et un pari pour l’avenir dans un secteur frappé par la crise

Le chantier est une véritable ruche. La semaine prochaine, les installations techniques de la newsroom et des studios d’enregistrement doivent pouvoir commencer à être montés. Le timing est serré. Le 21 décembre prochain, Fribourg inaugurera sa maison des médias, baptisée Mediaparc, pour une mise en service au 1er janvier 2019. Le site accueillera plusieurs acteurs régionaux (Radio Fribourg/Freiburg, l’antenne fribourgeoise de la chaîne de télévision La Télé, le site d’information Sept.info et le média en ligne singinois Skippr), ainsi que la régie publicitaire MediaPub. A noter que le quotidien cantonal La Liberté n’est pas partie prenante du projet.

Lire aussi: A Genève, les médias locaux se rebiffent

Plus d’une centaine de collaborateurs seront ainsi rassemblés dans ce vaste complexe de 1650 m² sur deux étages, situé au pied d’un immeuble de Villars-sur-Glâne, aux portes de la ville de Fribourg. L’investissement total est de 16 millions de francs, dont 2 millions uniquement pour les installations techniques.

Un pari audacieux dans un secteur ébranlé depuis de nombreux mois par la crise. «Dans un domaine en profonde mutation, il ne faut jamais rester figé», plaide l’avocat, promoteur immobilier et homme de médias fribourgeois Damien Piller, qui préside tant Radio Fribourg/Freiburg que La Télé. «Nous étions de toute façon arrivés à un tournant, poursuit-il. Notre radio a fêté cette année ses 30 ans et était à l’étroit depuis longtemps dans ses locaux historiques de la rue de Romont, au centre-ville.»

Fort sentiment d’appartenance

Tombé dans la marmite des médias à l’époque de Radio Sarine, l’ancêtre de Radio Fribourg/Freiburg, l’homme croit passionnément à l’avenir de l’information régionale: «Le sentiment d’appartenance demeure très fort en Suisse. C’est l’une des explications du net rejet par la population de l’initiative No Billag le 4 mars dernier.» Des médias locaux qui doivent néanmoins se réinventer dans un monde de plus en plus numérique. C’est l’un des buts du Mediaparc, qui permettra de nombreuses convergences encore à définir, entre télévision, radio et web. «Chacun va dans un premier temps apprendre à travailler avec l’autre», précise Damien Piller. Des synergies sont néanmoins déjà prévues, comme celle de filmer les émissions radio.

Dans cette configuration, Sept.info restera un peu en marge des collaborations. Lancé en 2014 sur les cendres du bimensuel fribourgeois L’Objectif, le site dédié aux reportages long format et à la photographie ne survit pour l’heure que grâce au soutien financier de Damien Piller. Une aide qu’il entend poursuivre: «Avec Sept.info, nous visons un journalisme qualitatif. Il reste un formidable laboratoire pour les médias de demain, c’est précieux de pouvoir le compter dans notre Mediaparc.»

Publicité