Le gouvernement a décidé de maintenir sa proposition d’interdire la vente et le service de tout alcool – fermenté ou distillé – aux jeunes gens de moins de 18 ans dans son projet de révision de la loi sur les établissements publics, a indiqué mercredi la Chancellerie d’Etat dans un communiqué de presse.

Sur ce point, la procédure de consultation a suscité des avis tant positifs que négatifs, précise-t-elle. Pour le Conseil d’Etat, les considérations de santé publique et de protection de la jeunesse l’emportent clairement.

Selon lui, la proportion de jeunes de 15 ans consommant de l’alcool au moins une fois par semaine n’a cessé de croître ces 25 dernières années. Quelque 35% de ces jeunes consommateurs réguliers s’approvisionnent dans les établissements publics, alors même que la vente de tout alcool aux moins de 16 ans est strictement interdite.

Interdiction également dans les commerces

Le projet de révision prévoit «logiquement» une modification identique dans la loi sur l’exercice du commerce, afin que la vente d’alcool aux jeunes de moins de 18 ans soit également interdite dans tous les types de commerce.

Autre mesure visant à limiter la consommation excessive d’alcool durant la nuit: l’interdiction de la vente d’alcool à emporter à partir de 22 h a fait l’unanimité des instances consultées.