Le oui a été plus net que prévu: 71% des votants ont plébiscité la participation de notre pays à l’espace Schengen en approuvant une réforme de son agence de garde-frontières et de garde-côtes Frontex. La Suisse y augmentera sa participation financière de 24 millions par an aujourd’hui à 61 millions en 2027.