La révision de la loi sur le CO2 est morte, mais la promotion des énergies renouvelables demeure. Le 18 juin, le Conseil fédéral a adopté un projet de loi visant à sécuriser l’approvisionnement en électricité du pays en recourant le plus possible aux énergies vertes. Ce projet est devenu d’autant plus nécessaire que l’abandon de l’accord-cadre entraîne celui de l’accord bilatéral Suisse-UE sur l’électricité, au point que le Conseil fédéral sonde les exploitants des centrales nucléaires sur les possibilités de prolonger leur durée de vie jusqu’à soixante ans!