Technocratique, la question rebute: acceptez-vous la loi constitutionnelle visant à développer des réseaux thermiques structurants? Elle cache pourtant un enjeu majeur de la transition énergétique. La votation du 13 février vise à imposer la logique d’un chauffage à distance, par réseaux sous-terrains, pour mettre fin à la situation actuelle où chaque bâtiment a sa chaudière. Elle touche également un point économique crucial: qui doit payer la facture de la transition énergétique?