Genève

Gabriel Barrillier, premier citoyen genevois

Le Grand Conseil genevois a élu jeudi soir à sa présidence le député radical Gabriel Barrillier. Le sexagénaire a été porté au perchoir par 89 voix sur autant de bulletins valables

Retraité, Gabriel Barrillier a été durant trente ans le secrétaire général de la Fédération genevoise des métiers du bâtiment. Il s’est notamment illustré en promouvant le projet de liaison ferroviaire CEVA, en cours de construction. Le nouveau premier citoyen a relevé parmi les défis à venir l’introduction de députés suppléants, voulus par la nouvelle Constitution, et la définition du rôle de haute surveillance du Grand Conseil, lequel en a observé les limites lors des récents remous de la Cour des comptes.

Le président sortant Pierre Losio s’est félicité des travaux de l’hémicycle durant l’année écoulée. Le nombre d’objets reportés a ainsi atteint son plus bas niveau depuis 10 ans, alors que 1105 d’entre eux ont été traités. Cet écologiste à toutefois déploré la «tournure inquiétante» des débats parlementaires, parsemés de propos «excessifs, insultants, violents», au détriment de l’image des institutions. Il a aussi noté la judiciarisation croissante de la vie politique, avec 16 recours pendants contre des décisions du Grand Conseil.

Le législatif a en outre renouvelé sa vice-présidence, en y nommant le socialiste Antoine Droin. Le poste donne usuellement accès à la présidence un an plus tard. La candidature du MCG Éric Stauffer a été écartée.

Publicité