Les Zurichois ont eu finalement plus de peur que de mal. Le risque d’effondrement d’une partie de la place de la gare est écarté. L’alerte a été donnée mercredi soir à 18h30. Une caverne de 30 mètres cubes s’était ouverte à dix mètres sous terre, sur le chantier de la nouvelle gare souterraine de Zurich. Le trafic de huit lignes de tram a été immédiatement interrompu et le trafic automobile fortement restreint.

Roland Kobel, chef du projet aux CFF, a expliqué jeudi matin lors d’une conférence de presse: «Suite à des problèmes techniques, une foreuse a reculé, laissant les trois mètres de galerie qu’elle venait de creuser à découvert.» La machine était occupée à un micro-tunnel, un ouvrage de 1,9 mètre de diamètre. Le projet prévoit le percement de sept micro-tunnels disposés en voûte par dessus la galerie principale pour la sécuriser. Pendant la nuit, par trois orifices, 40 mètres cubes de béton et d’autres matériaux ont pu être injectés dans la caverne. «Tout a été rebouché, pour preuve, la surface de la place est légèrement plus haute», a précisé Roland Kobel. Les CFF ne savent pas encore s’ils pourront continuer à creuser cette micro-galerie.

Les huit lignes de trams concernées devraient reprendre leur route habituelle d’ici la fin de l’après-midi. De même pour le trafic automobile. L’accident a eu lieu à un endroit névralgique. juste avant le pont sur la Limmat qui conduit de la gare à Central. Toute la zone entre la Bahnhofstrasse et Central, a été touchée. Mais aucun bâtiment ne se trouvait sur la zone critique. Les milliers de pendulaires qui transitent par la gare – on en compte 50 000 chaque jour – ont dû marcher plusieurs centaines de mètres avant de pouvoir prendre un tram. La plupart ont pris l’incident avec calme et aucune perturbation majeure n’a été signalée. Pendant la journée, les trams détournés se sont embouteillés le long des routes alternatives, causant des retards importants.

Les travaux de la gare souterraine ont commencé en 2005 et devraient se terminer en 2013. Zurich Hauptbahnhof ne sera alors plus une gare en cul-de-sac. En profondeur, des quais de 420 mètres de long desserviront quatre voies passant sous la Limmat et ressortissant à Oerlikon. Chaque jour, cinq cents trains supplémentaires pourront alors transiter par ce nœud ferroviaire au cœur du réseau des CFF. A l’échelle nationale, le trafic ouest-est sera décongestionné. Avec ses 340 000 passagers en transit quotidien, la gare actuelle est proche de l’engorgement. Le prix des travaux devrait s’élever à 1,5 milliard de francs, un investissement partagé entre les CFF et le canton de Zurich. Pour ce prix, la gare souterraine sera doublée par une galerie commerciale.