C’est un geste de défiance politique. Fâché contre les limitations de vitesse prévues par le ministre des Transports, Serge Dal Busco, pour lutter contre le bruit routier, le PLR genevois vient de déposer une motion au Grand Conseil pour exiger un débat autour de la généralisation du 30 km/h au centre-ville. Régulièrement critiqué dans son propre camp pour sa politique jugée trop proche de la gauche, le magistrat du Centre est une fois de plus dans le collimateur de la droite. En embuscade, l’UDC prépare elle aussi une offensive, comme l’a révélé lundi la Tribune de Genève.