A Genève, quelque 20 000 personnes travaillent dans l’économie domestique. Certaines ont un statut régulier, d’autres pas. Dans le prolongement de l’opération de régularisation des sans-papiers baptisée Papyrus, l’Etat lance une campagne de sensibilisation pour continuer à assainir ce secteur fortement fragilisé par la crise. L’objectif? Encourager les employeurs à utiliser les dispositifs Chèque service et Ménage emploi pour déclarer leur personnel, femme de ménage, nounou ou encore cuisinier.