Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Image d'illustration.
© MARTIAL TREZZINI

Rade

Genève aura bien son feu d’artifice cet été

Genève Tourisme a annoncé qu’elle avait trouvé un financement auprès de la Loterie romande pour maintenir un spectacle pyrotechnique cet été malgré la disparition des Fêtes. Un rapport a été publié par les autorités avant les Assises du tourisme

La rade de Genève connaîtra bien un feu d’artifice cet été. Il sera tiré le samedi 11 août à 22 heures, durera 45 minutes et sera gratuit. Genève Tourisme a annoncé ce lundi qu’elle avait réuni le financement nécessaire au maintien de cette tradition menacée.

Les 800 000 francs ont été apportés par la Loterie romande et des partenaires privés qui ne désirent pas apparaître, a souligné le service de presse du bureau du tourisme genevois. «Le spectacle pyrotechnique engagera entre 2,2 et 2,6 tonnes de poudre, plus de 75 points de tir ont déjà été identifiés pour une visibilité à 360°. Il visera à sublimer la Rade en jouant avec les reflets du lac ainsi qu’avec le Jet d’eau et ses retombées», dit le communiqué.

Lire aussi: Fin de partie pour les Fêtes de Genève

Cette annonce tombe comme un soulagement pour les milieux hôteliers genevois. Cet hiver, la crise liée aux Fêtes de Genève, qui a abouti à leur annulation pour cette année 2018, avait menacé d’emporter le feu d’artifice avec elle. Les professionnels du tourisme craignaient un été 2018 sans aucune manifestation pour attirer les habitués, notamment venus des pays du Golfe. Ces derniers et les Genevois notamment jouiront donc d’un feu d’artifice ainsi que de la grande roue, posée dans le Jardin anglais, et du village suisse, avec ses restaurants et ses souvenirs.

Pour rappel, Genève Tourisme, l’organisateur des Fêtes qui se déroulent traditionnellement en juillet et en août, a accumulé un déficit de 10 millions de francs en deux ans. Le directeur de la fondation a perdu son emploi dans cette débâcle. L’organisateur en chef, lui, a vu son mandat s’arrêter net. Les Fêtes de Genève sont financées par une taxe prélevée par les hôteliers et les commerçants. Suite à cette crise, les autorités avaient annoncé l’organisation d’Assises du tourisme pour le 15 mai. On a appris, ce lundi, qu’un rapport intermédiaire a été publié en vue de cette réunion. Il est issu de 80 entretiens menés par des représentants du Département de l’économie avec des acteurs du secteur touristique.

Lire aussi: Fêtes de Genève, le bateau ivre

Publicité
Publicité

La dernière vidéo suisse

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

Le Conseil national a refusé de suivre l'avis du Conseil des Etats. Celui-ci voulait réduire de moitié la facture des nouveaux gilets de l'armée suisse. Il a été convaincu par les arguments du chef du DDPS, Guy Parmelin. La question reste donc en suspens.

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

n/a