Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
De gauche à droite, Stéphanie Valentino (Ensemble à gauche), Katia Leonelli (Verts) et Dianne Barbier-Mueller (PLR).
© DR

Élections cantonales

A Genève, des députées de moins de 30 ans vont secouer le Grand Conseil

Six femmes vont entrer au parlement dès le 15 mai. Elles comptent sur un effet de génération pour faire évoluer les mœurs

Six femmes de moins de 30 ans vont faire leur entrée au Grand Conseil genevois, lors de la séance inaugurale du 15 mai. Avec le recentrage du parlement et le renforcement des partis traditionnels, c’est l’autre information de ce dimanche d’élections: une assemblée plus jeune et plus féminine, avec 32 femmes (provisoirement, le chiffre officiel tombera après l’élection du Conseil d’Etat, le 6 mai) contre 26 précédemment.

A eux seuls, les Verts emmènent trois nouvelles députées: Paloma Tschudi, 28 ans, Adrienne Sordet, 21 ans, et Katia Leonelli, 20 ans. Plus une (Alessandra Oriolo, 26 ans) qui le sera une fois la réélection d’Antonio Hodgers au Conseil d’Etat validée. Cette munificence tient notamment à la parité stricte des listes écologistes, inscrite dans les statuts. Pour la benjamine, qui est entrée aux Jeunes Verts à 16 ans, cet afflux est aussi lié à l’actualité #balancetonporc, «qui a eu de l’influence sur les électeurs». Cette cure de jeunesse permettra au Grand Conseil «de se mettre à jour», espère-t-elle. Elle pense notamment aux droits des personnes LGBT: «Si le parlement est constitué d’hommes de plus de 50 ans, il est normal qu’il reste sur des idées archaïques.»

Nouvelle génération, nouveau regard

«Ce sang neuf féminin est un très bon message, lance Diane Barbier-Mueller, 27 ans. La Liste femmes, même si elle n’a pas atteint le quorum, a mis le doigt sur un problème important.» Active dans l’immobilier, la PLR a «beaucoup d’énergie et de temps» à investir pour que cette législature soit celle qui rétablisse le dialogue entre les partis: «Notre génération peut apporter un regard neuf, hors des clivages politiques.»

Lire aussi: La droite se résout à sauver le soldat Barthassat

Pour Stéphanie Valentino, 27 ans, siéger avec d’autres députées de la même génération, «cela compte beaucoup». Infirmière à la clinique Beau-Séjour, l’élue Ensemble à gauche en est à sa toute première expérience politique: «Pour être honnête, je ne m’attendais pas à être élue. Je pensais qu’il fallait déjà disposer d’un réseau politique pour l’être.»

Ces élues rejoignent la socialiste Caroline Marti, et la PDC Delphine Bachmann, réélues à 29 ans. Chez les hommes, Jean Burgermeister (EàG), a été élu à 28 ans et Adrien Genecand (PLR) à 30 ans. Le Grand Conseil renouvelé comptera donc 10% d'élus de 30 ans ou moins.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo suisse

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

Le Conseil national a refusé de suivre l'avis du Conseil des Etats. Celui-ci voulait réduire de moitié la facture des nouveaux gilets de l'armée suisse. Il a été convaincu par les arguments du chef du DDPS, Guy Parmelin. La question reste donc en suspens.

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

n/a