L’Administration fédérale des finances publie son hit parade, si l’on peut dire, de la pression fiscale selon les cantons. L’AFF parle de «l’exploitation du potentiel fiscal», un équivalent de la quote-part fiscale adapté aux cantons. Avec 35%, pour une moyenne suisse de 26,8%, Genève est le canton à l’impôt le plus lourd. Il est suivi de près par le Jura.

Sont également au-dessus de la moyenne nationale: Berne, les Grisons, Vaud, Valais, Fribourg (ces trois derniers à un peu plus de 30%), Bâle-Ville, Neuchâtel, Saint-Gall, Soleure, Lucerne.

Au bas de l’échelle, Zoug, à 13,6%, la moitié de la moyenne de tous les cantons. Zurich est à 25%.

La charge fiscale cantonale a augmenté de 2% entre 2009 et 2010.