«Genève est plus exposé que la moyenne suisse», a prévenu d’entrée le conseiller d’Etat Antonio Hodgers, chargé du Département du territoire. Le Conseil fédéral vise une réduction volontaire de consommation de gaz de 15%. Genève mise sur un potentiel d'économie de 20% si les mesures présentées mercredi sont appliquées par toutes et tous: de l’Etat au logement individuel, en passant par les communes et les entreprises.