Les électeurs des cantons de Fribourg, Vaud et Genève élisent ce dimanche leurs représentants au Conseil des Etats, au terme de campagnes animées. Les minutes fortes de ce suspense électoral.

■ 17h00: Un dernier résumé

Nous achevons ce suivi en continu. Retrouvez dès maintenant nos développements et analyses sur notre site.

En résumé: à Genève, les deux sortants de gauche, Liliane Maury Pasquier (PS) et Robert Cramer (Verts) ont été réélus. Face à eux, le PLR Benoît Genecand, ainsi que l’UDC Yves Nidegger et le MCG Eric Stauffer, ont échoué.

Dans le canton de Fribourg, le socialiste Christian Levrat et le PDC Beat Vonlanthen ont été élus sans grandes difficultés face à l’UDC Jean-François Rime.

Dans le canton de Vaud, le PLR Olivier Français a créé la surprise en étant élu au Conseil des Etats. Il met ainsi fin à la domination de la gauche sur cette députation, prenant le siège de l’écologiste Luc Recordon. Celui-ci a annoncé son retrait de la politique fédérale, laissant son siège à Adèle Thorens. «Typisch Luc», a twitté sa collègue de parti, Suzanne Leutenegger Oberholz.

■ 16h30: Trois heureux du jour

On voit désormais que la défaite de Luc Recordon a des conséquences pratiques au Conseil national. Etant donné que Géraldine Savary conserve son siège de sénatrice, Jean Christophe Schwaab peut rester sous la Coupole. De même qu'Adèle Thorens, à qui Luc Recordon cède son fauteuil à la Chambre du peuple. Et chez les libéraux-radicaux, Fathi Derder, qui a été devancé le 18 octobre par Frédéric Borloz et Laurent Wehrli, peut retourner à Berne s'il le souhaite, puisqu'il est le prochain sur le classement des voix.

■ 16h10: A Genève, c'est donc la continuité

La Chancellerie genevoise confirme enfin les résultats du scrutin. Liliane Maury Pasquier (PS) a été réélue avec 44 215 voix, Robert Cramer (Verts), 42 075. Le PLR Benoît Genecand n'a glané que 37 436 suffrages. Dans le camp de la droite dure, Yves Nidegger et Eric Stauffer ont respectivement capté 28 687 et 16 575 soutiens.

■ 16h00: Eric Stauffer assure à nouveau que la droite genevoise est «la plus bête du monde»

«Nous avons la droite la plus bête du monde». Les propos sont signés Eric Stauffer, candidat MCG défait au Conseil des Etats. «Surtout que nous avions les moyens de prendre le siège de Robert Cramer», commente le président d'honneur du parti populiste qui n'a visiblement toujours pas digéré l'appel du PDC à ne pas voter pour la Nouvelle Force, nom de l'alliance MCG-UDC établie à Genève. Déception partagée par la présidente de l'UDC genevoise, la conseillère nationale Céline Amaudruz qui – malgré l'échec de son candidat Yves Nidegger – continue à défendre l'idée d'une «grande alliance» de droite dans le canton pour renverser l'hégémonie de gauche qui perdure depuis huit ans à la Chambre haute. Président du PLR, Alexandre de Senarclens déplore un résultat qui «prive du Conseil des Etats près de 60% de l'électorat».

■ 15h45: Luc Recordon quitte la politique fédérale

Les résultats tout à fait définitifs se font attendre dans le canton de Vaud, où la commune de Prilly a un problème de comptage. Cependant, la gauche a reconnu sa défaite, à faire reconduire ses deux candidats sortants. Dans la foulée, l’écologiste Luc Recordon, poussé hors des Etats par le PLR Olivier Français, a annoncé son retrait de la vie politique fédérale. Au National, il laisse donc la place à Adèle Thorens, coprésidente des Verts suisses, qui aurait dû renoncer au siège si le sénateur s’en était emparé après sa défaite aux Etats.

■ 15h00: Daniel Brélaz: «Un effet de la candidature UDC au Conseil fédéral»

Le syndic de Lausanne Daniel Brélaz analyse l’échec annoncé de la gauche vaudoise à faire passer ses deux candidats sortants: «Les bourgs, communes de 4000 à 8000 habitants, ont voté beaucoup plus à droite qu’il y a 4 ans. Et surtout, deux tiers de l’électorat UDC a voté pour Olivier Français. Il faut relever que la campagne de l’UDC pour un deuxième siège au Conseil fédéral a joué en la faveur d’une large mobilisation de l’électorat UDC pour le candidat qui votera pour un UDC…».


■ 14h40: Un point de situation

A Genève, les deux sortants de gauche, Liliane Maury Pasquier (PS) et Robert Cramer (Verts) devraient être réélus sans suspense. Face à eux, le PLR Benoît Genecand n’est pas parvenu à rallier assez de voix. La droite dure avait lancé à la fois l’UDC Yves Nidegger et le MCG Eric Stauffer.

Dans le canton de Vaud, malgré les tensions entre UDC et PLR, la droite devrait réussir son pari, faire élire le conseiller municipal Olivier Français au Conseil des Etats. Il mettrait ainsi fin à la domination de la gauche sur cette députation, prenant le siège de l’écologiste Luc Recordon.

Dans le canton de Fribourg, le PDC Beat Vonlanthen et le socialiste Christian Levrat ont été réélus sans grandes difficultés face à l’UDC Jean-François Rime.


■ 14h20: Liliane Maury Pasquier et Robert Cramer devraient être réélus

A Genève, les sortants n’ont pas de souci à se faire. La socialiste Liliane Maury Pasquier et l’écologiste Robert Cramer devraient être réélus. Sur la base de 95% des bulletins dépouillés, la gauche a une avance que le PLR Benoît Genecand ne devrait pas pouvoir rattraper.

■14h10: A Fribourg, le PDC et le PS l’emportent, échec de Jean-François Rime

La Chancellerie fribourgeoise confirme que Christian Levrat et Beat Vonlanthen sont élus aux Etats, face à Jean-François Rime. Le président du PS suisse a obtenu 48 680 voix, le candidat PDC, 45 122 suffrage, tandis que l’UDC et président de l’USAM n’a obtenu que 27 132 soutiens.

■ 13h50: Discrètes larmes de joie chez les libéraux-radicaux vaudois

On a observé quelques larmes sur les joues de Frédéric Borloz, récemment élu au Conseil national sous les couleurs du PLR vaudois. Selon le secrétaire général des libéraux-radicaux vaudois, Philippe Miauton, l’élection d’Olivier Français ne fait plus de doute: «La seule commune qui va peser, c’est Morges. Olivier Français reste troisième à Lausanne, mais il a rattrapé son retard partout dans le canton, il a 2250 voix d’avance en comptant le score lausannois, et, outre Morges, il reste à comptabiliser Pully, Lutry, Aubonne.» Des cités a priori plutôt de droite.

■ 13h45: Le ticket initial fribourgeois devrait l’emporter

Il ne reste que dix communes, sur 168, à devoir fournir leurs résultats dans le canton de Fribourg. Le PDC Beat Vonlanthen et le PS Christian Levrat obtiendraient une confortable victoire face à l’UDC Jean-François Rime.

■ 13h40: Au PLR vaudois, un parfum de victoire

Au PLR vaudois, on se ronge les ongles en écoutant Brassens et Brel. Pour la député PLR vaudoise Catherine Labouchère, «les premiers résultats sont extrêmement encourageants, ça veut dire que l’électorat de droite s’est mobilisé, au delà du PLR. Mais attendons encore: c’est Lausanne qui fera la différence. Je sens que nous récoltons les fruits de la fusion libéraux-radicaux, nous avons une nouvelle dynamique». Un motif de déception toutefois: la perte de la ville de Nyon.

■ 13h25: Au PS vaudois, l’heure est au pessimisme

«C’est foutu», lâche un membre influent du PS vaudois. Au stamm électoral du parti à Lausanne, le conseiller national Roger Nordmann analyse la position des deux sortants de gauche face au PLR Olivier Français: «La situation est extrêmement serrée…» Les voix de la capitale suffiront-elles à inverser la tendance? A cette heure, à Lausanne, «il n’y a que 5000 voix d’avance», ajoute le député: «Ca ne suffira pas».

■ 13h15: La droite genevoise semble résignée

A Genève, la salle des Pas perdus de l’Hôtel-de-Ville se remplit peu à peu. Le dépouillement de 95% des bulletins par lecture optique donnera des résultats rapidement, vers 14h00. A droite, on semble résigné à devoir compter sur un miracle pour que leur candidat, le libéral-radical Benoît Genecand, parvienne à voler le siège de l’écologiste Robert Cramer.

■ 13h10: Au siège du PLR vaudois, «il nous faut des grosses communes»

A la place de la Riponne à Lausanne, au siège du PLR cantonal, l’ambiance est souriante, même si l’on se refuse à fanfaronner. Olivier Français est absent, il fait son jogging. Le député Mathieu Blanc explique: «Ca se présente plutôt bien, notre électorat semble s’être mobilisé et nous progressons mieux qu’au premier tour, mais on ne crie pas victoire. Cela va se jouer dans un mouchoir de poche. Il nous faut des grosses communes…».

■ 12h55: Première tendance fribourgeoise, Beat Vonlathen et Christian Levrat dominent

Le ticket PS-PDC se trouve pour l’heure largement en tête à Fribourg. Lancé pour succéder à Urs Schwaller, Beat Vonlathen obtient 24 934 voix, et le président du PS suisse Christian Levrat, 24 760 bulletin. L’homme qui les défie, l’UDC Jean-François Rime, ne bénéficie que de 15 167 suffrages.

■ 12h45: Luc Recordon en position délicate

Fribourg annonçant des résultats «significatifs» vers 13h30 et Genève parlant de 14h, les Vaudois écrivent le thriller électoral en ce début d’après-midi. Le dépouillement a désormais atteint 50% des bulletins – mais peu de villes majeures hormis Vevey (lire ci-dessous). Le PLR Olivier Français glane 42 992 suffrages, la socialiste Géraldine Savary, 40 933, et l’écologiste Luc Recordon, aussi sortant comme la socialiste, 36 873 voix. En pourcentages, le candidat de droite a 54% des scrutins, le Vert, 47%.

■ 12h25: Vevey plébiscite le statu quo

Première ville d’importance à donner ses chiffres dans le canton de Vaud, Vevey confirme le tandem sortant rose-vert.

■ 12h20: En terres vaudoises, le scrutin sera serré

Dans l’arène vaudoise, il y a plus de 5000 voix d’écart – à cette heure, sur 35% des bulletins – entre le challenger PLR Olivier Français et l’écologiste Luc Recordon; de toute évidence, le scrutin sera serré.

■ 12h13: Participation vaudoise sans éclat

La Chancellerie vaudoise donne quelques premières indications concernant la participation au second tour de l’élection au Conseil des Etats.

■ 12h08: Bonne position d’Olivier Français

Dans le canton de Vaud, sur la base de 35% des bulletins dépouillés, les observateurs notent qu’Olivier Français arrive en tête. Cela ne préjuge pas du résultat final, les grandes villes n’ayant pas encore rendu leurs comptes.

■ 11h56: Modeste participation à Genève?

Samedi à 18h, lors de son dernier point de situation, la Chancellerie genevoise annonçait un taux de participation de 36,7%. Plutôt modeste, même si ce n’est évidemment pas le chiffre définitif. Le 18 octobre lors de l’élection du National et du premier tour pour la Chambre des cantons, au final, la participation a été de 43%.

■ En bref: trois enjeux majeurs

Ce dimanche, trois cantons élisent leurs représentants à la Chambre des cantons. Et dans les trois cas de figure, les campagnes ont été animées, pour un scrutin plus tendu qu’il y a quatre ans.

A Fribourg, l’UDC Jean-François Rime attaque le tandem PDC-PS Beat Vonlanthen et le président du PS Christian Levrat, lesquels auraient constitué le ticket officiel, si l’on peut dire.

A Genève, la droite est partie divisée, avec le PLR Benoît Genecand qui se trouve placé face à Yves Nidegger (UDC) et Eric Stauffer (MCG). Dans le camp de gauche, les sortants de gauche, la socialiste Liliane Maury-Pasquier et le Vert Robert Cramer.

Dans le canton de Vaud, le libéral-radical Olivier Français veut s’emparer d’un siège, les deux places étant aussi occupées par des sortants de gauche, Géraldine Savary (PS) et Luc Recordon (Verts).

Lire aussi: Pour le Conseil des Etats, des seconds tours cruciaux en Suisse romande.