Enquête

A Genève, le Grand Conseil accepte de lever l’immunité d’une procureure

Rita Sethi-Karam pourra être poursuivie pour abus d’autorité en lien avec la destruction d’un enregistrement

A Genève, le Grand Conseil a accepté jeudi soir à huis clos de lever l’immunité d’une procureure. Le Ministère public pourra poursuivre la magistrate pour abus d’autorité voire entrave à l’action pénale dans l’exercice de ses fonctions. Une première.

Cette levée d’immunité intervient trois semaines après celle du conseiller d’Etat Pierre Maudet. Elle fait suite à la destruction par la procureure, lors d’une audience, d’un enregistrement qui aurait pu innocenter une femme accusée de traite d’êtres humains pour avoir exploité sa cousine. La prévenue a été condamnée pour usure, mais elle a fait recours.

Lire aussi: Une procureure genevoise bientôt sous enquête pénale?

Publicité