L’affaire des notes de frais de la ville de Genève se corse sur le plan judiciaire. Quatre conseillers administratifs ont reçu une convocation pour être entendus prochainement par le Ministère public, a appris Le Temps. Convoqués en qualité de prévenus, Guillaume Barazzone et Rémy Pagani sont déjà dans le viseur du parquet pour avoir dépensé sans trop compter les deniers de la municipalité. Sami Kanaan et Esther Alder devront aussi s’expliquer, mais gardent le statut de personnes appelées à donner des renseignements. Seule Sandrine Salerno échappe aux développements de cette procédure pénale.