Le jugement de la Chambre pénale d’appel et de révision est tombé dans l’affaire DJ Mitch où tout le monde en prend pour son grade. Ce vétéran de la Critical Mass qui aurait dû se plier à un contrôle d’identité au lieu de prendre la poudre d’escampette, la police qui a déployé des moyens totalement disproportionnés pour prendre en chasse un septuagénaire à vélo et le Ministère public qui a persisté dans cette procédure alors que tout cela méritait un classement.