«C’est l’arroseur arrosé», constate non sans amertume Alberto Velasco, vice-président de l’Association genevoise des locataires (Asloca). Comme le rapporte notre journaliste Adria Budry Carbó, l’organisation vient de recevoir un congé pour le 31 décembre 2013 pour l’ensemble de ses locaux genevois, de mêem que ses dépendances, situés au 12 rue du Lac (surface de bureaux, dépôt d’archives et places de parc).

L’Asloca a annoncé jeudi, lors d’une conférence de presse, son intention de recourir contre la résiliation non motivée de ses baux. L’association y voit une «volonté d’affaiblir la défense des locataires.»