Semaine animée sur le front du climat. Alors que des protestations publiques sont en cours et que la loi sur le CO2 est à bout touchant, deux affaires emblématiques poursuivent leur chemin devant les tribunaux. Le coup d’envoi est donné ce lundi à Genève avec le procès en appel de Nicolas, membre du collectif BreakFree, reconnu coupable de dommage à la propriété pour avoir recouvert la façade de Credit Suisse de mains rouges lors d’une manifestation et condamné à 10 jours-amendes avec sursis.