L’Etat collabore déjà avec le secteur privé dans le cadre des filières professionnelles. Pour de nombreux jeunes, trouver une place d’apprentissage sans avoir effectué de stage préalable dans la branche se révèle néanmoins mission impossible. A Genève, le Département de l’instruction publique (DIP) s’associe à la Fédération des entreprises romandes (FER) pour proposer aux élèves en difficulté ou en quête d’orientation des immersions dans des entreprises. Une manière de tâter le terrain et de découvrir un métier, dans l’espoir de pouvoir ensuite être engagé comme apprenti.

Depuis 2018, la formation est obligatoire jusqu’à 18 ans à Genève. Jusqu’ici, environ 85% des élèves sortaient du système scolaire sans certification, soit 10% de plus que l’objectif fixé par la Confédération. Ce partenariat public-privé s’adresse précisément aux profils «décrocheurs», quelque 420 jeunes en février dernier, qui tentent de s’insérer dans une formation.