Les arbres scintillants de Genève

Alors que Berne en est encore à se demander si oui ou non un sapin va trôner sur la place Fédérale cette année, la Ville de Genève prépare pour la 4e année consécutive le «Festival Arbres & Lumières». Du 2 décembre au 9 janvier 2005, la Cité de Calvin invite à une promenade autour du patrimoine naturel de la ville: douze artistes, genevois, suisses ou étrangers, ont été invités à choisir un arbre et à le détourner. Ainsi, la Genevoise Claire Peverelli propose au Monument Brunswick une échelle lumineuse de 25 mètres de haut entre les deux hêtres du monument, tandis que Gérald Minkoff décore le platane de la place du Cirque de 2000 DVD, hommage scintillant aux salles de cinéma de la place.

A New York, un flocon de 600 kg

Un gros flocon est tombé jeudi sur la 5e Avenue, à l'angle de la 57e Rue. Il pèse plus de 600 kg, d'acier et de cristal de Baccarat. La principale artère commerçante de New York devient scintillante à l'approche des Fêtes, et depuis vingt ans le flocon était l'élément le plus visible du décor urbain. Mais il s'est démodé, son métal s'est corrodé, il a fallu le remplacer. L'Allemand Ingo Maurer a dessiné le nouveau modèle, qui a été assemblé à Munich, puis entreposé à Harlem. Le véritable coup d'envoi des Fêtes sera donné à la fin de la première semaine de décembre, un peu plus bas dans l'avenue, sur la glace de la célèbre patinoire du Rockefeller Center: c'est là que Santa Claus (le Père Noël) atterrit. La saison de Noël, aux Etats-Unis, vient un peu plus tard qu'en Europe. Car avant, il y a Thanksgiving, le dernier jeudi de novembre, grande fête familiale et nationale que redoutent les dindes.

A Paris, la place Vendôme à la mode suisse

Tradition oblige, la Ville-Lumière illuminera, à partir du 25 novembre, l'avenue des Champs-Elysées, l'avenue Montaigne, les rues Royale et Saint-Honoré. Mais c'est la Suisse qui créera l'événement sur la prestigieuse place Vendôme. Pour marquer le centenaire de la promotion du tourisme suisse à Paris, elle a été invitée à s'exposer. Outre 24 boules de Noël géantes, un chalet argenté, «écrin» d'une facette du pays, sera monté à chaque coin de la place. L'un d'entre eux, «Naturellement Suisse», évoque les quatre fleuves et les quatre cultures. «Romance Suisse» est une invitation au voyage en train panoramique à travers la Suisse authentique, ses paysages, ses mythes et sa littérature, tandis que «Suisses en vue» rendra hommage au génie de personnalités comme Alberto Giacometti, Nicolas Bouvier ou Zep. Enfin, pour «Suisse Création», le Centre culturel suisse de Paris a invité six artistes contemporains, comme l'incontournable Pipilotti Rist ou Vincent Kohler, à s'exprimer. L'ensemble se veut une manière décalée et festive de promouvoir la Suisse, d'hier comme d'aujourd'hui.

Avent people dans les rues de Londres

Au pays de la pop, c'est devenu une tradition que de demander aux stars de prêter main-forte au lancement des festivités de l'Avent: après Samuel L. Jackson allumant les lumières de Regent Street, Tom Hanks a transformé Leicester Square en promotion géante pour le film de Noël The Polar Express. Quant à la rue la plus animée de Londres, Oxford Street, elle vit les festivités sur fond de Harry Potter-mania et de Jeux olympiques. Au comble de l'excitation et devant des dizaines de milliers de curieux, Emma Watson, 14 ans, qui interprète Hermione, la bûcheuse copine de l'apprenti sorcier, a allumé les décorations cette semaine. Aidée par des champions olympiques comme Steve Redgrave et devant des dizaines de milliers de curieux. La démarche a le mérite d'être claire: promouvoir à la fois la sortie en DVD du troisième opus des aventures de l'apprenti sorcier et la candidature de Londres aux JO de 2012. A 20 h 12, chaque soir jusqu'au 5 janvier, des rayons aux couleurs olympiques éclaireront le ciel londonien, avant le lancement d'illuminations sur fond de bande originale de Harry Potter. Joyeux marketing.