C’est bouclé. La liste des candidatures pour les élections générales du pouvoir judiciaire genevois – concoctée par la commission interpartis selon un savant dosage mêlant compétence professionnelle et équilibre des forces politiques – ne rencontre aucune concurrence. Placé en tête de ce répertoire de plus de 550 noms pour autant de postes, Olivier Jornot, le patron désormais incontesté du Ministère public (et de toute l’institution), s’épargne ainsi une nouvelle élection populaire.