Le Ministère public genevois fera également appel du jugement rendu dans l’affaire Maudet. Le parquet avait dix jours pour annoncer ses intentions. C’est désormais chose faite, précise Olivier Francey, porte-parole du pouvoir judiciaire. Le verdict du Tribunal de police, rendu le 22 février dernier, sera a priori contesté par toutes les parties, hormis l’ancien directeur du Service de police du commerce qui a bénéficié d’une exemption de peine. L’affaire sera donc rejugée dans son ensemble par la Chambre pénale d’appel et de révision du canton, sauf si certains décident de renoncer en cours de route.

Lire aussi: La stratégie de la vérité relative propre à Pierre Maudet