Ils sont les professeurs de demain mais peinent à joindre les deux bouts. A Genève, la situation des étudiants de l’Institut universitaire de formation des enseignants (IUFE) inquiète les députés. Fragilisés par la crise, beaucoup ont perdu leur emploi alimentaire et ne disposent pas de suffisamment d’heures de cours rémunérées pour s’en sortir. Alertés, des élus socialistes et PDC ont déposé respectivement une motion et un projet de loi pour leur venir en aide, notamment par le biais d’une bourse. Les deux projets ont été renvoyés en commission à la quasi-unanimité et seront examinés ces prochains jours.