Genève

A Genève, les quincailliers ferraillent contre les agriculteurs

Les quincailliers genevois partent en guerre contre le Cercle des agriculteurs, qu’ils accusent de concurrence déloyale en faisant du commerce de détail en zone agricole sous l’enseigne Landi. L’Etat leur donne raison, mais rien ne change. Une histoire emblématique des entorses fréquentes sur les terres agricoles

Genève, ses banques, son Jet d’eau et… ses quincailliers. S’ils sont hors cadre sur le cliché de la Cité de Calvin, ils existent bel et bien. Il arrive aussi qu’ils donnent de la voix, comme dans cette bisbrouille qui les met aux prises avec le Cercle des agriculteurs. La section genevoise de l’association des quincailliers suisses accuse ce dernier, qui exploite l’enseigne Landi, de faire du commerce de détail en zone agricole. Et, partant, de lui opposer une concurrence déloyale, le boulon ou la souffleuse rapportant davantage sur une terre bon marché que dans une zone commerciale.

Lire aussi: Les paysans mettent Guy Parmelin sous pression