S’il ne s’agissait pas d’un sujet humainement aussi grave, l’histoire serait piquante: alors que Genève s’est doté, en septembre dernier, d’une loi sur l’aide aux personnes sans abri, voilà que 200 personnes ont été mises à la porte de l’hébergement d’urgence et priées de regagner la rue, depuis le 1er avril. Or, c’est justement à cette date que l’hiver a fait un retour remarqué dans nos contrées.