Ces prochains jours, les parents d’élèves du cycle d’orientation (CO, 12-15 ans) recevront une lettre leur offrant la possibilité de faire vacciner leur progéniture à l’école. Alors que jusqu’ici, les cantons romands étaient plutôt réticents à cette idée, Genève s’est décidé à franchir le pas en donnant aux jeunes cette possibilité supplémentaire, avec le consentement parental. Alors que la Direction de la santé se tenait prête à aller de l’avant, le Département de l’instruction publique (DIP) a confirmé vendredi au Temps que les courriers aux parents sont sur le point d’être envoyés.