Genève figure parmi les cantons les plus touchés par le regain de Covid-19. Du taux d’incidence, soit le nombre de cas pour 100 000 habitants, qui atteint 351 au taux de reproduction, actuellement à 1,20, tous les indicateurs sont au rouge. Les hospitalisations demeurent, quant à elles, sur un «plateau élevé». Ce lundi, 72 patients covid étaient traités aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), dont 7 aux soins intensifs et 11 aux soins intermédiaires.

Stationnement réduit

A l’approche des vacances de Pâques, le canton songe-t-il à imposer le port du masque à l’extérieur comme l’a récemment décidé le Tessin? «L’hypothèse n’est pas exclue», répond Mauro Poggia, chef du Département de la sécurité, de l’emploi et de la santé, qui a demandé à la ville de Genève d’identifier de nouvelles zones de grande affluence. Pour éviter que les «riverains ne s’agglutinent par beau temps sur les quais», le canton a d’ores et déjà supprimé les places de parking à partir du Port-Noir en direction de Cologny. «On réfléchit aussi à une interdiction du stationnement dans tout le U lacustre», précise Mauro Poggia, craignant davantage l’afflux de locaux en mal d’air frais que les touristes.

A lire aussi: Le port du masque devrait se généraliser au Tessin

Confirmer «l’hypothèse israélienne»

En rendant accessible la vaccination aux plus de 65 ans, qu’ils soient à risque ou non, Genève s’est montré pionnier la semaine dernière. Le canton est désormais engagé dans une course contre la montre, entre hausse des cas et effets du vaccin. A ce jour, plus de 50 000 personnes ont reçu leur 1re dose, 26 000 le traitement complet, soit un total de 10 à 12% de la population genevoise vaccinée. Quelque 59 000 personnes sont par ailleurs en attente d’un rendez-vous. «Actuellement, 2000 doses sont administrées quotidiennement, précise Mauro Poggia. On vise une cadence de 4000 doses journalières si les stocks prévus sont livrés d’ici à fin mars.» Une montée en puissance est ensuite prévue avec l’ouverture, mi-avril, d’un important centre de vaccination à Palexpo, en partenariat avec l’Association des médecins genevois et Pharma Genève. S’il reste vigilant, le canton espère ainsi confirmer «l’hypothèse israélienne» selon laquelle la vaccination des personnes âgées permet de contenir l’augmentation des hospitalisations, peu importe le nombre de cas.