Le bras de fer entre Uber et les chauffeurs lésés, dont certains sont représentés par le syndicat SIT, entre dans une nouvelle étape. Jeudi, le Département de l’économie et de l’emploi a saisi la Chambre des relations collectives de travail (CRCT) pour régler le paiement des salaires de juin mais aussi le transfert vers la société partenaire chargée d’employer les chauffeurs pour le compte d’Uber. Une audience de conciliation est prévue le 23 juin.