Justice

A Genève, un moniteur de camps de vacances écope de 6 ans de prison

Le Tribunal correctionnel de Genève a condamné un homme de 35 ans, moniteur de camps de vacance, à 6 ans de prison pour avoir abusé sexuellement de 19 fillettes 

Le Tribunal correctionnel de Genève a condamné mercredi un moniteur à 6 ans de prison pour avoir abusé sexuellement de 19 fillettes âgées de 5 à 9 ans lors de camps de vacances. L'homme de 35 ans devra également suivre un traitement ambulatoire.

Les juges lui ont également signifié une interdiction d'exercer une activité en contact avec des mineurs d'une durée de dix ans. La Cour a qualifié la faute de l'accusé d'extrêmement grave. Le moniteur a usé de sa supériorité d'adulte et de l'affection que lui portaient les fillettes pour abuser d'elles.

Un environnement censé être protégé

Les pressions psychologiques que le prévenu a exercées sur ses victimes les ont empêchées de résister. L'accusé a porté atteinte au développement et à l'intégrité sexuelle de nombreuses fillettes. Il a agi durant 8 ans, entre 2011 et 2018, dans un environnement où les enfants sont censés être protégés.

Le prévenu a eu comme unique mobile d'assouvir ses pulsions sexuelles. A aucun moment, il n'a essayé de consulter un spécialiste pour tenter de se soigner. Le Tribunal correctionnel souligne que l'accusé a choisi de manière délibérée de continuer à participer à des camps de vacances.

Le moniteur a néanmoins pris conscience de la gravité de ses actes et sa collaboration à la procédure a été bonne. A l'énoncé du verdict, le prévenu a fondu en larmes. Il n'a pas été capable de signer le jugement et a dû sortir de la salle d'audience en compagnie de son avocat pour retrouver son calme.


Sur ce procès:

«Lolilover«, le cauchemar des petites filles

A Genève, une déferlante s'abat sur le serial abuseur d'enfants

Publicité