Genève

A Genève, la vague verte noie l’Entente

Avec trois sièges au Conseil national, un siège Vert’libéral, et Lisa Mazzone qui caracole en tête pour la Chambre haute, les écologistes font un score exceptionnel. Amère déconvenue par contre pour l’Entente, le PLR mord la poussière

Dans la bouche du président des Verts genevois, Nicolas Walder, élu au Conseil national à la deuxième place derrière Lisa Mazzone, le terme choisi prête à sourire: «Notre objectif était deux sièges, mais on ne s’attendait pas à un tel tsunami!» Tournesol à la main, la joie de Nicolas Walder est bien compréhensible. Son parti passe de un à trois sièges au Conseil national, et l’insubmersible Lisa Mazzone caracole en tête pour le Conseil des Etats, suivie par le socialiste Carlo Sommaruga. Le taux de participation (36%) par contre n’a rien de glorieux.

Lire aussi le commentaire de notre journaliste: A Genève, l’abstentionnisme de droite sanctionne l’Entente