Le Parti vert’libéral se montre décidément offensif et ambitieux. Cette jeune formation occupe un espace politique inversement proportionnel à sa taille, alors que se profilent les élections cantonales, où elle présente deux candidats au Conseil d’Etat tout en essayant d’atteindre le quorum de 7% au Grand Conseil. Après le succès de ses initiatives sur les rentes à vie des conseillers d’Etat et sur le congé parental, le parti en dépose une troisième, demandant que «Genève exploite son plein potentiel solaire». Entre urgence climatique, pénurie énergétique et inflation, le timing est opportun pour accélérer la production endogène d’électricité.