Enfin! Après plusieurs années de tergiversations, les Genevois pourront bientôt accéder à Internet via le téléréseau. Le conseil d'administration de 022 Télégenève SA a décidé de mandater Cablecom pour moderniser ses infrastructures. Si tout se passe comme prévu, l'ensemble du téléréseau sera transformé d'ici à fin 2008.

Jusqu'à présent, Genève était la seule grande ville de Suisse à ne pas permettre l'accès à Internet via le téléréseau. Malgré les grandes ambitions du projet Smart Geneva, aucun moyen n'avait été investi pour créer une voie de retour sur le téléréseau. Du coup, impossible de faire transiter des données, et donc de proposer l'accès à Internet et un service de téléphonie.

«Nous avons pris la décision de moderniser le réseau en décembre 2004, explique Antoni Mayer, directeur de 022 Télégenève SA. Nous avons discuté avec plusieurs partenaires potentiels pour nous aider, mais cela n'a pas été facile. Nous voulions absolument que la Ville de Genève conserve la majorité du capital.» C'est finalement Cablecom, dont le rachat en automne 2005 par l'américain Liberty Global a ralenti les négociations, qui décroche le contrat. Les premiers ménages seront équipés début 2007, et l'ensemble du téléréseau sera modernisé en dix-huit à vingt mois. Côté actionnariat, la Ville de Genève conserve 51% du capital, le solde étant réparti à parts quasi égales entre Cablecom, la Banque Cantonale de Genève, les Services industriels de Genève et 022 Télégenève SA. «Il est possible que un ou plusieurs actionnaires minoritaires cèdent bientôt leurs actions à Cablecom», poursuit Antoni Mayer.

La pression de Swisscom

L'opération coûtera 50 millions de francs, entièrement à la charge de Cablecom. «La modernisation ne coûtera rien au contribuable genevois, affirme Antoni Mayer. Cablecom estime que le retour sur investissement s'effectuera d'ici à 2011.»

Naxoo, marque de 022 Télégenève SA, proposera - en plus des 192 chaînes de télévision actuelles - un service de téléphonie et l'Internet à haut débit. Ces services seront au moins aussi intéressants que ceux que propose aujourd'hui Cablecom sur ses propres réseaux, promet Antoni Mayer, qui évoque une offre Internet à 20 Mbit/s. Reste que 022 Télégenève SA doit faire vite. Swisscom proposera d'ici à la fin de l'année déjà son service «triple play» - Internet, télévision et téléphonie - qui risque d'attirer bon nombre de Genevois.