Les Genevois devront se prononcer sur une initiative et un contre-projet concernant la politique d’accueil de la petite enfance. L’initiative rose-verte «Pour une véritable politique d’accueil de la petite enfance» prévoit une place d’accueil par enfant alors que le contre-projet de la droite est moins contraignant.

Le Grand Conseil a adopté jeudi ce contre-projet par 51 voix contre 26 et 4 abstentions, rapporte l’ATS. Ce texte propose d’ajouter un nouvel article constitutionnel prévoyant d’adapter l’offre de places d’accueil pour les enfants en âge préscolaire aux besoins.

Pour Charles Beer, le chef socialiste du département de l’instruction publique (DIP), aucune des deux propositions ne règle la question du financement entre les communes et le canton.