L'exposition controversée du centre Poussepin à Paris était jeudi un important sujet de conversation dans les coulisses du Palais fédéral, où les nouvelles voies empruntées par la création artistique paraissent encore bien difficiles à appréhender par le monde politique. Celui-ci ne sait pas toujours en identifier les arcanes et les chemins de traverse. Tout est dans le contexte, a-t-on pu entendre jeudi, on aurait exposé les fascicules des nouveaux horaires CFF à la Biennale de Venise que tout le monde aurait crié au génie.