Comme son nom l'indique, le Syndicat de la communication s'occupe de communication. Et là, il fait très fort. Mercredi, il a annoncé confi – dentiellement aux médias qu'il allait bloquer les centres de tri dans la nuit et leur a donné des indications assez précises pour qu'on devine où ils allaient agir. Cette information a été envoyée à plus de 200 adresses e-mail, dont certaines étaient collectives. Si, avec autant de gens mis au courant, La Poste n'a pas eu vent des actions qui se préparaient, c'est qu'elle a vraiment un problème de réseau.