«La société vit de communication. Dans le cercle familial, ou en tête-à- tête, on peut communiquer directement. Mais dès que la communauté est plus grande, c'est un tiers qui se charge de transmettre cette communication. Dans un petit village, c'est peut-être le coiffeur qui entendra une information, en rasant une moustache, et qui la transmettra en travaillant la calvitie d'un autre client…» Dixit Moritz Leuenberger, ex-moustachu à la calvitie naissante, lors de l'introduction du débat au Conseil des Etats sur la révision de la loi sur la radio et la télévision.