Les femmes radicales ont peut-être trouvé la recette de la carrière politique réussie. Dans une brochure, où elles déclinent en quatre leçons le vade-mecum de la politicienne couronnée de succès, on peut lire ceci: «Apprenez à être quelquefois désagréable.» On s'interdira de chercher parmi les élus hommes, les modèles qui leur ont inspiré ce conseil. Mais la mine boudeuse peut certes être un avantage, car, a contrario du sourire, elle permet de dissimuler les dents longues. Encore faut-il apprendre à mordre.