Christoph Blocher a une totale maîtrise des interviews qu'il accorde. Il choisit les médias auxquels il se confie et refuse les entretiens qui ne s'inscrivent pas dans sa stratégie. Non content d'avoir présenté son show-bilan lundi à Bienne, largement relaté et commenté dans la presse de mardi, il a enchaîné en donnant une demi-douzaine d'interviews qui ont été publiées dans des quotidiens alémaniques mercredi, ce qui lui assure une présence médiatique maximale en cette fin d'année. Certains médias ont heureusement refusé de participer à cette soudaine effusion de confidences à répétition.