On s'était ému, Dominique de Buman (PDC/FR) en tête, du fait qu'aucune commission parlementaire ne serait présidée par un Romand durant la législature 2003-2007. A l'exception du radical tessinois Fulvio Pelli, aux commandes de la Commission économique du National, toutes étaient en effet en mains alémaniques. L'erreur est corrigée. Le président du PS, Hans-Jürg Fehr, a quitté celle des constructions publiques. Celle-ci est désormais dirigée par la socialiste genevoise Maria Roth-Bernasconi, qui sauve ainsi l'honneur des Romands.