Décidément, Genève n’a pas son pareil pour agacer le reste du monde. En tout cas les cantons romands jusqu’à la Berne fédérale, pour être plus modeste. La précipitation du Conseil d’Etat genevois à fermer les restaurants et les commerces non essentiels puis à se tourner vers la Confédération pour quémander davantage passe mal. Sans aller jusqu’à ignorer la courtoisie intercantonale, les autres cantons latins ont à peine maugréé, mais ils n’en pensent pas moins.