Comme tous les autres cantons, Genève se prépare à accueillir les réfugiés du Kosovo. Pour anticiper les questions relatives à l'accueil, l'hébergement et l'encadrement des requérants d'asile, le Conseil d'Etat a décidé de mettre sur pied une structure qui puisse suivre de près l'évolution de la situation. Un groupe de coordination a donc été créé, qui réunit des responsables de l'administration cantonale, de l'AGECAS (Association genevoise des centres d'accueil pour candidats à l'asile), des services sociaux et des œuvres d'entraide. Présidé par Jean-François Labarthe, le groupe de coordination se réunira chaque semaine pour faire le point sur la situation. «L'objectif est surtout d'être prêt au moment voulu, précise Martine Brunschwig Graf, présidente du Conseil d'Etat. Afin d'élaborer un dispositif aussi efficace que possible.»

Dans le même contexte, le gouvernement genevois a approuvé un projet de loi ouvrant un crédit d'investissement de 4, 45 millions pour acquérir les immeubles de l'ORT (Organisation for Rehabilitation and Training) à Anières. Une fois réaménagés, ces immeubles pourront offrir 300 places de logement aux requérants d'asile. Les travaux devraient durer jusqu'à la fin de l'année. Les coûts de l'opération sont entièrement à la charge de la Confédération.