Le Valais va-t-il rejoindre le club des cantons aux gouvernements sans femmes? Avec l’annonce de la candidature du socialiste Mathias Reynard pour remplacer Esther Waeber-Kalbermatten lors des élections cantonales de mars 2021, la question se pose. Seule la place du PDC Jacques Melly reste vacante. Pour lui succéder, plusieurs candidats sont dans les starting-blocks, mais aucune prétendante ne se profile. Alors que la part des femmes en politique progresse, six cantons disposent actuellement de gouvernements exclusivement masculins: Argovie, Lucerne, Uri, Appenzell Rhodes-Extérieures, le Tessin et les Grisons. Le plus haut chiffre depuis 2006.

Depuis l’élection de la première conseillère d’Etat en 1983, la proportion de femmes dans les exécutifs cantonaux n’a cessé d’augmenter en Suisse. Malgré ces avancées, les femmes occupent à peine un quart des sièges (24,7% en 2019). La moyenne est légèrement plus haute (29,2%) dans les législatifs cantonaux. Les partis ne sont par ailleurs pas tous au même niveau en matière de représentation féminine. Le PDC se place tout en bas du classement avec seulement 15% de ministres femmes, suivi par le PLR (19,5%) et l’UDC (20,08%). Le PS, en revanche, atteint presque la parité avec 44,8%. C’est aux Verts que revient la première place: 57,1% des élus écologistes sont des femmes.