Comme en 2011, la minorité francophone du canton de Berne s’était préparée à ne plus avoir de voix au Conseil national. Ce d’autant que le canton perdait un mandat et que les appétits étaient féroces.

Or, à Berne comme ailleurs en Suisse, l’UDC a progressé, de 29 à 33,1% et gagné un siège supplémentaire (de 8 à 9). L’UDC a ainsi élu un francophone, le député de Cortébert Manfred Bühler, candidat malheureux au gouvernement cantonal au printemps 2014. Il obtient le 8e rang de sa liste, avec 93 353 suffrages.

Le PS bernois se maintient avec 6 élus, tout comme le PLR (2), les Vert’libéraux (2) et le PEV (1). Les perdants bernois sont le PBD (de 4 à 3 sièges) et les Verts (de 3 à 2).