Tourisme 

Grâce à la réalité augmentée, un village médiéval tessinois nous immerge dans son passé

Le sud du Tessin revendique une première suisse: les vestiges de Tremona, une localité abandonnée vers la fin du XIVe siècle, revivent grâce à la technologie et à des lunettes 3D

Le soleil tape fort en ce mercredi de juillet sur le site du Parc archéologique de Tremona-Castello qui surplombe le petit village du Mendrisiotto, au sud du Tessin. A l’entrée des ruines du bourg médiéval de Tremona, détruit par un incendie il y a plus de six cents ans avant d’être déserté par ses habitants, nous chaussons les lunettes 3D fournies par l’Office du tourisme de la région.

Et nous voici subitement reportés au Moyen Age. En parcourant le chemin de terre qui traverse l’ancien village, nous découvrons au fur et à mesure par le son et l’image comment vivaient les gens de l’époque. Plusieurs thèmes sont abordés en italien et en anglais – les versions française et allemande seront disponibles à fin juillet –, comme l’histoire millénaire du site archéologique, les activités quotidiennes des paysans et artisans, les tâches ménagères, l’évolution du village jusqu’à son abandon définitif et l’historique des fouilles qui l’ont remis au jour.

Grande nouveauté: la possibilité d’assister, par le biais des lunettes 3D, aux scénarios dessinés et animés qui retracent l’existence médiévale. «Il s’agit effectivement d’une première suisse, assure Nadia Lupi, directrice de l’Office du tourisme de Mendrisio, lui-même à l’origine de ce projet. Nous voulions créer une émotion, attirer l’attention du visiteur.»

Reconstruction dans les moindres détails

Il a fallu trois ans pour concrétiser l’idée. La reconstruction du lieu a été faite sur la base de données archéologiques. Les maisons et le château ont été configurés dans leurs moindres détails. Les dessins et les animations sont dus au graphiste Elia Marcacci et au dessinateur Marco Balmelli. «Cette expérience est passionnante, espérons qu’elle aura du succès», ajoute la jeune Valaisanne Sarah de Vantéry, étudiante à l’Université de la Suisse italienne (USI) de Lugano, qui seconde la directrice.

Le site de Tremona a été occupé pendant plus de 6000 ans, dès le cinquième millénaire avant Jésus-Christ. De par sa position dominante, aux confins de la Lombardie, il devint dès l’époque romaine un point stratégique pour le développement de la région.

Redécouvert après six siècles

Ce n’est qu’en 1988, soit près de six siècles après son abandon, que les vestiges de l’ancien village ont été découverts par hasard sur la colline qui surplombe toute la région et dont la vue s’étend jusqu’à Milan. Les fouilles ont commencé quelques années plus tard et ont duré près de vingt ans. Elles ne sont pas encore terminées, de nouveaux emplacements ayant récemment été mis au jour.

Le Parc archéologique de Tremona-Castello est géré en collaboration avec l’Office cantonal des biens culturels, la commune de Mendrisio, l’Association de recherches archéologiques du Mendrisiotto (ARAM) et la Bourgeoisie de Tremona, propriétaire du terrain. Ce village médiéval, entièrement restauré par les volontaires de l’ARAM sous la coordination de l’archéologue Alfio Martinelli, est un exemple unique en Suisse.

Publicité